mardi 15 février 2011

L'après Saint-Valentin, selon Serge Ferrand

La tendance à l'humour décapant est, je crois, inscrite dans le code génétique de l'individu atteint dont il conditionne les réflexes même les plus involontaires.  Serge Ferrand ne fait pas exception à la règle.   C'est délibérément toutefois qu'il m'a fait parvenir une nouvelle caricature de sa griffe si ludiquement sardonique. Il m'écrivait que c'était trop tentant.  Moi aussi, je trouve trop tentant de garder pour moi ce petit bijou.  Je le  partagerai donc avec vous en vous souhaitant cependant une après Saint-Valentin plus gratifiante que celle du protagoniste...

Vous n'avez qu'à cliquer sur l'image et à savourer.

Une version inédite du massacre de la Saint-Valentin ?

À voir également, de Serge Ferrand :

Aucun commentaire: