samedi 13 décembre 2014

La sécurité, c'est élémentaire, ma chère Watson...

Emma Watson
Imaginez qu'un représentant des services policiers de votre localité vous tienne le discours suivant : « On observe trop souvent que l’on s’oriente vers ce que le citoyen doit ou ne doit pas faire pour ne pas se retrouver cambriolé… comme par exemple ne pas laisser sa port débarrée, laisser au moins une lumière allumée la nuit, ramasser son courrier tous les jours, etc ! Cela est une erreur car ce processus déplace la responsabilité de l'auteur du vol vers la victime, en l’occurrence le citoyen. Cela doit cesser ! Un citoyen a le droit de laisser sa porte débarrée s'il le désire autant que d'éteindre les lumières si bon lui semble ! » 

Que penseriez-vous d'un tel porte-parole ?  Vous paraîtrait-il réaliste ?  Ne vous semblerait-il pas donner préséance à un idéal chimérique sur une attitude de prévention élémentaire ?  Auriez-vous confiance au jugement d'un tel individu ?  Certainement pas.

Un questionnement analogue m'est venu à l'esprit à la lecture du commentaire déjanté d'Emma Watson, nouvelle idole féministe et ambassadrice des femmes (que ça leur plaise ou pas) à l'ONU, dont le discours victimaire et formaté a fait récemment sensation au sein cette noble institution, qui s'est démarquée il y a plus d'un an en déclarant le 19 novembre journée mondiale des toilettes, sachant pertinemment que cette date était déjà réservée à la journée internationale des hommes depuis 1999.  

« This will hâve to stôppe ! »  - Emma Watson

Voici comment Mme Watson s'exprimait à cette occasion : « On observe trop souvent que l’on s’oriente vers ce que la femme doit ou ne doit pas faire pour ne pas se retrouver humiliée… comme par exemple ne pas s’habiller de telle ou de telle manière, ne pas se balader seule dans certains endroits, etc ! Cela est une erreur car ce processus déplace la responsabilité de l’auteur vers la victime, en l’occurrence la femme. Cela doit cesser ! Une femme a le droit de s’habiller comme elle le désire autant que de se balader où bon lui semble ! »

Bref, Mesdames, sortez toutes en g-strings à trois heures du matin dans le quartier le plus mal famé de votre ville, entre un bar louche et un repaire de motards criminalisés, tout ça au nom de la conscientisation des vilains hommes immatures et déconcertés par la présumée percée des femmes dans notre société. Bravo, Mme Watson !

Voilà un exemple parmi tant d'autres, qui démontre à quel point un discours féministe déresponsabilisant peut compromettre la sécurité de femmes suffisamment crédules pour s'y conformer aveuglément.  Les jeunes filles, qui pourraient s'identifier à leur idole, restent les premières victimes potentielles de ce genre d'escroquerie intellectuelle (Ici, le qualificatif « intellectuelle » est peut-être un peu surfait...).  


Que l'on soit locataire ou propriétaire, homme ou femme, adulte ou enfant, la prévention demeure une responsabilité citoyenne.  Et ce, sans discrimination quant au sexe...

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Voici des critiques interessante et qui resume bien ma pensée sur ce discours sexiste de Mamzelle Watson.

Moi ce qui m aura frappé dans ce discours c est que le feministe moderne, fort de son pouvoir extreme et arroguant, ne se cache meme plus pour se montrer comme un mouvement supremaciste qui ne considère l homme qu un sous-humain dont la seul utilité est d être *au service des femmes*, d ou le slogan HeForShe.

Voici quelque video qui exprime assez ma pensée

Stefan Molyneux, je te le recommande comme penseur masculiniste et anti-multiculturaliste.
https://www.youtube.com/watch?v=8o0euhM6bjg

Bernard Chapin
https://www.youtube.com/watch?v=qJbr6HxW5Ow

Paul Elam
https://www.youtube.com/watch?v=g7Sm7Nb31Tk

Sandman
https://www.youtube.com/watch?v=EKMWtLUsqsM

autre youtube recommendé
CanadianMGTOW
Ramzpaul
Red Pill Phylosophy
Sheild Wife
JohnTheOther
Sargon of Akkad (tres bon, surtout sa serie ThisWeekStupid)
TheAmazingAtheist
HoneyBadgerRadio
SkepTorr
ThinkingApe-TV
MGTOW Entertainement
et plusieurs autres




Un discours qui est suposement a propos de l egalité des sexes mais qui parle a 98& des femmes.
Bref ..a l image du feminisme moderne.
Pendant ce temps la 80% des suicides sont des hommes
80% des sans abris
les hommes meurent 6ans plus jeunes
les hommes ont moins de droit devrant les tribunaux matimonial et criminels
ect ect ect

Olivier Kaestlé a dit…

Un emballage plus attrayant et « catchy », mais la même rhétorique de fond misérabiliste et déresponsabilisante que celle des militantes des années 70. Ce féminisme, toxique pour les hommes, l'est autant pour les femmes, qu'il confine à un rôle passif de victime, en attendant que le jour du grand jour survienne. Toute femme autonome et valorisant sa propre prise en charge ne peut que vomir pareils propos.

Anonyme a dit…

A propos , Avez-vous vu l' étude "scientifique" qui "démontre" que les hommes prennent des risques plus idiots que les femmes?
Eh oui la stupidité et la suprématie du féminisme est loin d'être anecdotique

Anonyme a dit…

J'ai lu et relu le commentaire de mme Watson. Je conçois qu'il y a un sérieux problème dans l'analyse du commentaire, segment isolé soit-dit en passant, dans cet article. L'auteur est tellement aveuglé par cette hargne qu'il porte envers ceux qui n'ont pas de pénis que son jugement en est totalement altéré. Je suis dégouté et crois que ce genre d'analyse nuit à l'égalité entre hommes et femmes. Ce n'est pas en créant une tranchée homme/femme qu'on fait avancer les choses!

Olivier Kaestlé a dit…

Bien essayé, anonyme utérhomme ou féministe misandre, mais votre jupon idéologique dépasse tellement que vous finirez bien par trébucher dedans. Je suis si habitué à de telles élucubrations que je les lis avec un haussement d'épaules. À quoi bon évangéliser les gogos ?

Pascal Côté a dit…

Je vais utiliser mon nom pour vous répondre cette fois afin de réduire la confusion. Je vous remercie de votre joli commentaire. Cela prouve une fois de plus à quel point votre jugement est défaillant. Je vous crois sur parole quand vous dites être habitué à de telles élucubrations lorsque je lis vos articles. Votre habilité à détourner l'attention des vraies questions pour les tourner au ridicule me fascine. Je pense que je vais continuer de croire que ce blogue est une mauvaise blague!

Olivier Kaestlé a dit…

Et moi, de constater que ce commentaire est une mauvaise initiative...