lundi 31 juillet 2017

Seins nus en public : 90 % des femmes seraient contre !

Voilà un coup dur pour celles qui se croient en butte à une oppression patriarcale qui les force à couvrir leur poitrine tandis que les hommes peuvent insolemment se promener torse nu dans les parcs aquatiques. 

Ces femmes ne réalisent pas leur oppression...
Selon un sondage Léger Marketing commandé par le groupe Calypso Valcartier, 82 % des Québécois appuient cette entreprise dans son désir de continuer à interdire les seins nus sur leur site.  Chez les femmes, ce pourcentage atteindrait 90 % » ! On a beau avoir des réserves sur les sondages, il est difficile de croire que les résultats puissent avoir été faussés au point d’obtenir des pourcentages aussi élevés.

Louis Massicotte, président du Groupe Calypso, a commenté en ces termes les résultats : « Je pense que ce sondage peut rester en référence parce qu’il reflète réellement l’opinion de la population en entier. Ce sera une trace documentée importante. »
Affaire classée ?
Selon TVA : « Le président estime que ces chiffres mettront le débat au rencart pour « un petit moment ». Et il se réjouit que des données scientifiques soient maintenant à disposition des différents organismes si la discussion revenait à l’ordre du jour. »
Le débat des seins nus en public était revenu hanter la sphère médiatique vers la mi-juillet à la suite d’une plainte déposée par une femme au Tribunal des droits de la personne contre la municipalité de Cornwall, en Ontario, qui interdit aux femmes d’exhiber leur poitrine dans les piscines publiques. 
Une plainte conjointe visait le parc Calypso, propriété du même groupe que le Village Vacances de Valcartier.  Cette dernière plainte avait donc motivé le groupe à prendre position.
Toujours selon TVA : « Nous voulions un coup de sonde externe qui serait fait en toute transparence. Ces données viennent crédibiliser l’opinion qu’avaient exprimée nos clients la semaine dernière », a affirmé vendredi Louis Massicotte, président du groupe réunissant le Village Vacances Valcartier et le Bora Parc, dans la région de Québec, ainsi que Calypso, un parc aquatique de la région d'Ottawa. »
La vocation familiale du site et une nette volonté exprimée par ses usagers avait ainsi fortement incité l’entreprise à maintenir l’interdiction des seins nus.  Elle était d’ailleurs appuyée en ce sens par le Regroupement des parcs aquatiques québécois qui avait communiqué la même directive à ses membres.
« Aucune connotation sexuelle… »
Un parc à vocation visiblement familiale...
À l’évidence, les ardents défenseurs des seins nus en public viennent d’essuyer un revers.  On pourrait penser qu’avec des pourcentages aussi élevés, il leur serait devenu difficile de continuer à affirmer qu’une majorité de femmes est oppressée par le pouvoir phallocrate de notre société.  Ce serait mal les connaître…
Sans doute la méthodologie du sondage sera contestée.  On aura biaisé les questions.  La méchante droite s’en sera mêlée.  Et puis, des siècles de conditionnement social qui enfoncent dans le crâne des femmes la honte de leur corps ne pourront être effacés du jour au lendemain, naturellement.  Les pauvresses n’auront toujours pas compris leur oppression…
On nous fredonnera à nouveau la rengaine de la « construction sociale », qui attribue aux seins féminins une connotation érotique forgée de toute pièce, quand on « sait » qu’ils n’ont pour unique fonction que d’allaiter, bien sûr. 
C’est sans doute cette même construction sociale qui fera que les sites pornos font toujours des affaires d’or en affichant des poitrines plantureuses.  Si les hommes les trouvent affriolantes, ce n’est pas parce qu’elles le sont, mais bien parce que, comme les femmes restent conditionnées à avoir honte de leurs seins, les hommes le demeurent à les trouver excitants.
Bref, quand la volonté du peuple et les faits font obstacle à l’idéologie, ignorons les faits.   Et la volonté du peuple ? 

7 commentaires:

laval076 a dit…

Nos chéries ne veulent pas que l'on matte les seins des autres femmes mais, sur le principe des seins nus, elle se disent en accord... LOLOL

Olivier Kaestlé a dit…

Bah ! 10 % d'entre elles, semble-t-il...

Anonyme a dit…

Olivier,

J’ai la misère à comprendre la petite nature prude de l’Amérique du Nord face aux seins.

J’ai le privilège de voyager plusieurs fois au Brésil, Portugal/Espagne et autre pays du vieux continent. Et les seins nue est pratique-courante et toute a faite normal sur les plages.

FreeHappy Bob

Olivier Kaestlé a dit…

En tout cas, en ce qui concerne la France, où cette pratique est autorisée sur les plages depuis 1964, après un fort engouement il y a encore 20 ans, l'intérêt est retombé, si je me fie aux témoignages que j'ai reçus de Françaises, mais aussi aux lectures d'articles européens. Le trip des seins nus en public ressemble dans ce pays à une crise d'adolescence qui a connu son dénouement à force de coups de soleil, de regards insistants, d'absence de regards et de commentaires désobligeants.

Anonyme a dit…

Oui effectivement, "le trip des seins nus" surement perdra de l'intérêt avec le temps. Olivier, je m'imagine, une belle journée ensoleillée a Calypso, et une créature a la Jemma Beale au torse nu s’allonge a cote de toi ! Que de plaisir.

FHB

laval076 a dit…

@FHB Mon expérience personnelle de Matante Rita et ses queues de castor...PAs Jemma Beale.

Anonyme a dit…

Et les talons bruyants, êtes-vous pour ou contre ? https://www.change.org/p/madame-la-ministre-de-la-sant%C3%A9-pour-une-campagne-contre-les-talons-bruyants-dans-l-espace-public