jeudi 2 novembre 2017

Un autre meurtrier schizophrène; bien sûr, le djihâd n’y est pour rien…

Dans un billet récent, j’ai traité du cas aussi spectaculaire qu’étouffé de cette gardienne d’enfant musulmane déclarée non criminellement responsable d’avoir tué et décapité une enfant de quatre ans à Moscou en 2014 au nom d’Allah.
Dominic Parker, victime de Nabil Huruy.
En poursuivant mes recherches sur un autre cas que j’avais abordé il y a quelques années, j’ai découvert que Nabil Huruy avait bénéficié du même verdict en 2015 pour le meurtre sauvage, commis en 2013, de Dominic Parker, un pompier volontaire de 45 ans, père de deux filles, dans un café de Toronto. Je n’ai trouvé que très peu d’articles sur ce verdict, dont, fort heureusement, une chronique de Tarek Fatah, militant anti-islamiste bien connu, sur laquelle je reviendrai.
Pour lire la suite de cet article, suivez ce lien. 

Aucun commentaire: