lundi 28 novembre 2016

Quitter le patriarcat, c’est possible, mais…

… Il faut être déterminées, Mesdames.  Si pour vous, le méchant patriarcat est la source de tous les maux qui affligent les femmes, il est grand temps de vous prendre en main, de redresser l‘échine, et de marcher, telles des amazones érogènes des temps modernes, vers votre libération imminente. 

L'auto, invention sataniquement phallocrate...
Comme le patriarcat ne vous aura jamais offert que souffrances et frustrations, votre tâche s’en trouvera grandement facilitée.  À vrai dire, on peut se demander pourquoi vous n’y avez pas songé auparavant...

Pourquoi ne pas commencer par quitter la ville qui vous emprisonne, et vous diriger gaillardement vers les horizons arc-en-ciel de votre libération anticipée ?  Vite, faites vos valises, sautez dans votre auto, et quittez pour toujours cet environnement phallocratique qui brime si implacablement votre féminitude !  

Mais voilà, vous ne pourrez pas utiliser ce moyen de locomotion…

C’est en effet un nommé Édouard Delamare-Deboutteville, un homme, qui a inventé le premier modèle à essence en 1883.  Vous n’allez tout de même pas vous abaisser à recourir à un véhicule créé par l’ennemi pour faire reculer la société oppressive qui lui a permis pareille invention ?  Même si vous preniez le taxi, ou faisiez du pouce, vous seriez tout autant piégées par le patriarcat.

Vous ne pourriez pas davantage demander conseil à des amies en utilisant le téléphone et l’ordinateur, le premier ayant été inventé par Alexandre Graham Bell et le second par Alan Turing.  Et puis, ces appareils fonctionnent à l’électricité, découverte par Thomas Edison.

Bon, abandonnons auto, téléphone, ordinateur et électricité pour le vélo, un moyen de transport si près de la nature.  Manque de pot, c’est Karl Drais Von Sauerbronn qui a présenté la première bicyclette à Paris en 1818.  Frustrant, non ?

Et même si vous aviez pu vous rendre à vélo à votre aéroport le plus proche, devinez qui a inventé l’avion ?  Plusieurs contributeurs et… tous des hommes, verrat de verrat ! Clément Ader, Otto Lilienthal, Alberto Santos Dumont et les frères Wilbur et Orville Wright restent les figures de proue de la naissance de l’aviation.  

Du côté des bateaux, vous ne serez pas plus avancées puisque le premier bateau à vapeur a été créé en 1769 par James Watt.  Dure, dure, la vie de militantes féministes, encerclées par tant d’innovations masculines…

Même dans le confort trompeur de votre domicile, le réfrigérateur, inventé par Karl Von Linde, la cuisinière électrique, créée par William Hadaway, la machine à laver, inventée par James King, et la sécheuse, créée par George T Sampson, dardent vers vous leurs ondes patriarcales.  Comment survivre, entourées de tant de forces démoniaques ?

Même le lazy-boy n'est pas lazy-girl...
Et que dire de toutes ces trouvailles sataniques que sont la pénicilline, le condom, le grille-pain, la montre, la pilule contraceptive, le scooter, le ventilateur, le four à micro-ondes, la télévision, la radio, le CD et le DVD, la lampe électrique, le climatiseur, l’humidificateur, le déshumidificateur, et tant d’autres objets usuels qui vous encerclent comme autant de dangers potentiels ?

Découragées, il ne vous restera plus, Mesdames, qu’à vous laisser choir dans votre lazy-boy.  Mais non, ça non plus, vous ne pourrez pas le faire : Edward M Knabusch et Edwin J Shoemaker ont inventé ce fauteuil…

10 commentaires:

Anonyme a dit…

LOL, meme les serviettes sanitaires feminine a ete inventer par un homme predateur! Vite mesdames, áreter d utiliser ses serviettes misogenine. SVP Olivier, laissez ses femmes en villes, j ai la paix total en campagne.

Serge Ferrand a dit…

Et le rouleau à patisserie, hein ? Le rouleau, les migraines, les hésitations, les changements d'idée du lundi au vendredi, les humeurs variantes instantanées, l'angoisse, l'insécurité, l'hyper réactivité émotionnelle, comment vernir ses ongles ??? Hein, tout ça, hein, c'est bien elles, non ? Bon, alors, arrête d'être machiste.

Anonyme a dit…

Olivier,

C'était une remarquable observation.

Les femmes détestent le patriarcat parce que, dans un système patriarcal, les femmes qui veulent l'égalité doivent assumer les mêmes responsabilités que les hommes.

Ironiquement, l'obtention d'une domination sur les hommes rendra ces femmes très misérables ...

Le «patriarcat» est vraiment l'ensemble traditionnel de valeurs morales contre la promiscuité féminine. Et ce n'est pas étonnant que les femmes fouillent avec ce vitriol contre le «patriarcat» .... Patriarcat isn’t patriarcat ... c'est leurs subconscient de leur père (et mère) leur disant de ne pas faire la galipote.

Pour les femmes qui détruisent le patriarcat, les femmes ont les mêmes droits à être aussi « salopent » qu’elles le pensent que la plupart des hommes sont dans notre société. Les femmes voient également le patriarcat dans la soi-disant objectivation des femmes belles et attirantes, au détriment des femmes grasses et peu attrayantes, parce qu'elles limitent la capacité de la femme moins désirable à recevoir l'attention des hommes. Les femmes ne semblent pas comprendre que seulement une petite fraction des hommes reçoit l'attention des femmes sur une base régulière. Mais les femmes veulent beaucoup plus d'attention que des hommes. Pourtant, seulement l'attention qu'ils jugent bon en premier lieu.

Le patriarcat est vraiment les normes sociales et les conventions qui disent aux femmes qu'ils ne peuvent pas avoir des relations sexuelles avec de nombreux hommes, ce qui est « salope shaming ». Deuxièmement, il est à propos de la graisse honteux qui dit aux femmes qu'ils ne peuvent pas manger ce qu'ils veulent parce que cela signifie qu'elles deviendront obese et moins attrayant pour les hommes bien à la recherche de femme désirables. Et troisièmement, il s'agit des femmes qui comptent sur les hommes pour travailler, gagner de l'argent et distribuer leur surplus aux femmes.

Il semble aux femmes que les seuls hommes qui se plaignent de l'état actuel des choses sont les 80-85% hommes inférieure, qu'ils ne se soucient pas vraiment de toute façon. Le top 15-20% des hommes obtiennent les femmes les plus attrayantes.

Ainsi, le problème, aux yeux des femmes, est d'obtenir le bas des 80-85% des hommes à accepter les femmes qui restent pour ce qu'elles sont. Ces «perdants» ne méritent pas une femme séduisante, éduquée et aimante. C'est seulement pour le top 15-20% des hommes.

FreeHappyBob,

Anonyme a dit…

D'aucunes mauvaises langues vous répondraient que c'est parce que "les femmes étaient mises à l'écart", une sorte de théorie du complot patriarcale.
D'ailleurs certains n'hésitent pas à sortir des "inventions" de femmes qui en grattant bien, les précurseurs ont toujours été ... des hommes.

Seule Marie Curie ou certaines femmes qui avaient du potentiel à revendre ont peut-être créé des choses dont nous nous servons aujourd'hui.
Mais il est vrai qu'à 95 % les inventions utilisées aujourd'hui, ben au risque de passer pour un affreux rétrograde misogyne, c'est le fait des hommes.

Puis si on se penche honnêtement sur l'Histoire, on remarque que les périodes historiques n'ont pas toujours été patriarcales, d'autant plus que si celà était le cas, celà prouve la faiblesse du système matriarcale face au patriarcale.

Patschef a dit…

Meme pas Marie Curie. Elle n'existerait pas sans Pierre.

Anonyme a dit…

Le féminisme semble être une sous-culture de mots à la mode destinés non seulement à diviser les sexes mais à justifier la mort de la masculinité.

Parfois, j'envie les moines. Renoncer à toute interaction avec les femmes pourrait faire sens. Je ne peux pas, mais certains peuvent.

Bravo à vous, pour souligner comment les hommes se sacrifient et qui n'ont même pas le droit d'approcher ou de faire la conversation avec les femmes sans être bombardé par des mots à la mode féministe.

Anonyme a dit…

Les moines et les ermites ont tout compris en effet !

Anonyme a dit…

Si il y avait eu 2 planètes, une qu'avec des hommes, l'autre peuplée de femmes, celle des hommes serait technologiquement en 2016 tandis que celle des femmes accuserait des centaines d'années de retard. C'est évidemment totalement provocateur, mais ça montre que les feministes devraient aussi voir les 2-3 avantages à une société si affreusement patriarcale.

Anonyme a dit…

LOL, un système de patriarcat! Bien oui, les femmes reçoivent des privilèges que les hommes ne pourront jamais jouir exclusivement, car les femmes gagnent de l'espace pour elles-mêmes tout en occupant l'espace réservé aux hommes. Les féministes ont conduit les hommes à choisir de se séparer des femmes et de la société en raison d'une malversation rampante alors que la masculinité est attaquée. Le féminisme a un rappel douloureux de la façon dont les hommes pauvres peuvent être traités, c'est pourquoi les hommes sont de plus en plus seul par choix, qui ne cherche aucune relation ou engagement. Les hommes prennent la pilule rouge et choisissent de forger leur propre identité face à l'égalité des sexes qui n'a jamais inclus les hommes dans la discussion. Des groupes comme le mouvement pour les droits des hommes, ont historiquement échoué à répondre aux besoins et aux problèmes des hommes.

Quelque exemple ;
Espace de stationnement des femmes, bancs/sièges pour les femmes seulement,
Centre de gymnastique, garde d’enfant presque qu’automatique lors de séparation, traitement de faveur face à la société pour les même gestes et sentence de prison beaucoup moins pour les même crimes commis face à un homme, les fameux « ladies night », fausse accusation et avoir aucune réprimande, etc., etc.

Honnêtement, un homme doit être un cave de s’aventurer avec une femme aujourd’hui. Quand j’ai des copains qui m’informe qui veulent se marier, je les souhaite même plus bonne chance, pcq, d’ici quelque années, il va être complètement détruit par cette même femme et société.

Anonyme a dit…

Femmes = logique irrationnelle, émotionnelle et nulle. Ceci est un résultat d'être dominée d’œstrogène. Une science simple. L'œstrogène est une hormone émotive et irrationnelle. Chaque décision est basée sur la façon dont ils se sentent.

De plus, les femmes ne sont pas fidèles à une nation, à une race, à l'ethnicité, a un l'homme ou même à leurs propres enfants (dans de nombreux cas).

Les femmes sont «fidèles» aux RESSOURCES et à l’ARGENT. Les femmes s’associent avec ceux qui ont des RESSOURCES et de l’ARGENT.