lundi 5 octobre 2015

Une table ronde sur la condtion masculine aux francs-tireurs...

Voici l'entrevue que Lise Bilodeau, de l'ANCQ, Yvon Dallaire, psychologue, et moi-même avons donnée à Richard Martineau, le 23 septembre dernier, à l'émission Les francs-tireurs.  Le sujet : la condition masculine.  Cette entrevue est désormais disponible sur You Tube, ce qui permettra à tous les publics hors Canada de la voir, les francs-tireurs ne diffusant pas en dehors du pays.  Bon visionnement !

Dans l'ordre habituel, moi-même, Richard Martineau, Lise Bilodeau et Yvon Dallaire.
Il régnait visiblement une ambiance de bonne humeur et de complicité...
Cliquez plus bas pour visionner l'entrevue...

5 commentaires:

freehappybob a dit…

Oilivier,

Je l'ai mentionné déjà, merci d’avoir dit à Richard, que le Bonheur chez les hommes et tellement énorme qu’ils mettent fin à leurs jours.

Mais, personne n’écoute, et surtout, ça ne sera jamais un enjeu politique durant une campagne électorale !

Olivier Kaestlé a dit…

Oui, la lutte pour la reconnaissance de la cause des hommes ressemble au combat de David contre le Goliath féministe misandre. Mais David a fini par gagner. Espérons qu'il existe une sagesse d'anticipation dans les textes bibliques...

Pierre Vachon a dit…

Tu m'as tellement fait rire Olivier lorsque tu as dit "On es tellement heureux qu'on se suicident" et ce finissant par "on a pas le droit de se plaindre".
Tu as bien raison, ce sont de bonnes manipulatrices misandres ces leaders féministes!

Olivier Kaestlé a dit…

Oui, Pierre, et ce n'est pas parce qu'on rit que c'est drôle, comme dit le dicton... ;-)

freehappybob a dit…

David peu gagner, simplement retirer le parasite du system.

Si tous les hommes devienne souverain et se retire, élimine ou simplement diminue leur interaction et engagement légale avec les femmes. Rien de méchants, simplement faire vivre sans complications et obligations « traditionnel », sans se marier de ne jamais "engrosser" une femme (planifier ou surtout non-planifier.

Et consigne aux bons hommes, ne donner (ou vendre) jamais à une banque de sperme, il a déjà des cause de cours qui courent après les donateurs et leurs obligée à payer.

Vous avez été avisez?

Peut-être Olivier vous pourrez faire un article sur ce nouveau phénomène qui ne surprend pas.

Faut educter nos jeunes homes de l'arnaque modern de cette esclavage financier.
Merci encore,